L’Infocontinue – Décembre 2016

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

Infolettre - décembre 2016L’ infolettre de juin 2016 est maintenant disponible. Cliquez sur l’image pour y accéder.

Vous aimeriez recevoir notre infolettre par courriel ? Abonnez-vous à notre liste de diffusion en cliquant ICI


La FCSEI accompagne une délégation malienne en visite chez Héma-Québec

Délégation malienne chez Héma-QuébecDans le cadre du projet international DÉCLIC, la Formation continue, Services aux entreprises et International (FCSEI) recevait du 19 novembre au 2 décembre dernier, une délégation de neuf Maliens, spécialistes en biologie médicale.

Lors de cette mission, nos enseignants au programme de Technologie d’analyses biomédicales, Sylvain Marchand et Émilie Riopel, ont organisé une visite dans les locaux d’Héma-Québec à Montréal. Pour l’occasion, la direction de l’organisme a exceptionnellement accepté d’ouvrir les portes de ses laboratoires d’analyses pour nos collègues maliens. Ces derniers ont pu observer sur place les différentes étapes de transformation des produits sanguins et les processus de préservation des banquesde sang rare, de cellules souches, de tissus humains et de lait maternel.

Nos collègues maliens ont été particulièrement impressionnés par la rigueur dans la gestion de la qualité des produits préparés par l’équipe Héma-Québec. De plus, l’organisation logistique des collectes de sang mobilesa suscité l’envie de nos visiteurs par son efficacité. Cette visite, qui a donné lieu à de nombreuses discussions animées autant sur le plan scientifique que sur le plan humain, a également permis d’apprécier la générositédes donateurs et des bénévoles créant l’enthousiasme au sein de la délégation.

_____________________

Connu sous l’appellation DÉCLIC, le Projet d’appui à la Formation des professionnels de la santé au Mali, est le fruit d’un partenariat entre le Cégep de Saint-Jérôme, le Centre de coopération internationale en santé et développement (CCISD) et l’Université de Sherbrooke. Mis en œuvre depuis juin 2010, ce projet a pour objectif de contribuer à rendre disponibles, en quantité et en qualité, les ressources humaines de première ligne en santé au Mali. Le projet DÉCLIC est réalisé grâce à l’appui financier du gouvernement du Canada accordé par l’entremise d’Affaires mondiales Canada (AMC). 


Le Cégep à nouveau mis à contribution dans un projet de développement international

Ile à Vache, Haïti

Îles à Vache, Haïti (crédit photo : Michele Kontaxes)

La Formation continue, Services aux entreprises et International (FCSEI) du Cégep de Saint-Jérôme est fière de dévoiler son nouveau projet international qui prendra place dans les Caraïbes, plus précisément à Haïti.

La FCSEI sera maître d’œuvre de ce projet qui s’inscrit dans la stratégie globale d’Affaires mondiales Canada (AMC).  Ce projet a pour thème le développement des Compétences pour l’emploi en tourisme et en hôtellerie en Haïti (CETHH) ciblant particulièrement les femmes, les jeunes et les groupes vulnérables, notamment les personnes en situation de handicap (PSH). L’objectif de ce projet, d’une durée de 4 ans, est de favoriser l’essor de l’industrie touristique de façon durable dans le but d’accroître la prospérité du peuple haïtien. Rappelons que le secteur du tourisme est un pilier de la stratégie économique haïtienne et un moyen de réduire la pauvreté.

Le rôle de la FCSEI et de son partenaire québécois, Éducation internationale (ÉI), sera d’accompagner deux institutions d’enseignement haïtiennes spécialisées en tourisme soit, l’École Hôtelière d’Haïti (EHH) située à Port-au-Prince et l’Institut de formation hôtelière et touristique du sud (IFORHT), qui se trouve dans la ville des Cayes.  Le mandat consistera à améliorer la gestion organisationnelle des écoles et à implanter la mise en œuvre des programmes par compétences aux niveaux professionnel et technique. Il permettra aussi de développer une meilleure collaboration entre les deux institutions scolaires et les organismes privés de l’industrie de l’hôtellerie et du tourisme haïtien.

Plusieurs experts du Cégep de Saint-Jérôme provenant des départements de Gestion d’un établissement de restauration, d’Intervention en loisir ainsi que de Comptabilité et de gestion seront mis à contribution.

Prévue au début de l’année 2017, la première mission en Haïti permettra aux personnes responsables du projet de préciser les besoins actuels des deux écoles et d’établir une stratégie de déploiement efficace. À la suite du passage de l’ouragan Matthew qui a grandement ravagé l’Institut de formation des Cayes (IFORTH) en octobre dernier, certains ajustements devront être apportés aux activités qui avaient été prévues initialement.

Ce projet est réalisé avec l’appui financier du gouvernement du Canada accordé par l’entremise d’Affaires mondiales Canada (AMC).

amcanada


Une nouvelle formation offerte aux entreprises dans le domaine des véhicules électriques

Formation pour remorqueur, recycleurs et mécaniciensLA FCSEI poursuit sa lancée dans le déploiement de nouvelles formations dans le domaine des véhicules électriques. Après avoir développé un cours s’adressant spécifiquement aux policiers – Interventions sécuritaires lors d’incidents impliquant un véhicule électrique – c’est maintenant au tour des remorqueurs et des recycleurs de bénéficier d’une formation conçue pour répondre à leurs besoins : Manipulation sécuritaire de batteries haute tension et de véhicules électriques. Ce perfectionnement, d’une durée de 6 heures, est offert partout au Québec, directement en entreprise ou dans les locaux du Cégep de Saint-Jérôme ou du Cégep de Rivière-du-Loup.

Vous êtes remorqueur, recycleur ou gestionnaire travaillant dans une entreprise de recyclage d’autos ou de camions? Alors cette formation s’adresse à vous.

Cliquez ICI pour obtenir plus d’information.


Les premiers diplômés en Technologie des véhicules électriques au Québec!

Premiers diplômés de l 'AEC en Technologie des véhicules électriques

De gaude à droite, au premier plan : Samuel Aubé. Au second plan : Simon Lupien, Philippe Geissbuhler, Alain Guillemette, Mario Rafael Sims. À l’arrière-plan : Erik Laperle, Philippe Louisseize, Patrick Verstraelen, Sébastien Richard-Jarret, Yvan Bélisle, Pierre-Yves Dagenais, David Brideau, Daniel Desaulniers, Marc Fortin, Jean-François Roy, Christian Gendron, Nadine Le Gal, Sylvie Giroux.

C’est avec une grande fierté que le Cégep de Saint-Jérôme soulignait, le 14 novembre dernier, la fin du programme d’études de la première cohorte de l’attestation d’études collégiales en Technologie des véhicules électriques.

Entourés de leurs enseignants, de la directrice générale du Collège, madame Nadine Le Gal, des représentants d’Emploi-Québec et de l’Institut du véhicule innovant (IVI) ainsi que de l’équipe de la Formation continue, Services aux entreprises et International (FCSEI), les étudiants ont été conviés à un vin d’honneur, à la Salle André-Surprenant du Cégep de Saint-Jérôme, afin de souligner leurs efforts et leur persévérance tout au long de leurs études.

Répondant à un besoin imminent de travailleurs spécialisés dans ce domaine en pleine expansion, la direction du Collège annonçait, lors d’une conférence de presse tenue le 22 janvier dernier, la mise en œuvre du premier programme d’études collégiales dédié à la technologie des véhicules électriques. L’annonce de ce nouveau programme d’études, cadrant avec le Plan d’action en électrification des transports – 2015-2020 du Ministère des Transports, a suscité l’intérêt d’une centaine d’intervenants du secteur, dont des dignitaires tels que le ministre de l’Environnement, monsieur David Heurtel et le maire de Saint-Jérôme, monsieur Stéphane Maher.

Emploi-Québec, un acteur majeur dans le développement de cette nouvelle formation
Cette nouvelle attestation d’études collégiales, d’une durée de huit mois, n’aurait pu voir le jour sans la précieuse collaboration financière d’Emploi-Québec Laurentides. D’autres partenaires, tels l’IVI, possédant une expertise unique en véhicules innovants, ainsi que des enseignants des Cégeps de Rivière-du-Loup et de Saint-Jérôme ont joué un rôle déterminant dans l’élaboration des contenus de formation. Ces collaborateurs, tout comme les étudiants de cette première cohorte, ont été des précurseurs en défrichant un domaine d’études encore inexploré.

Une incursion dans les entreprises du secteur
Au cours de leur formation, les futurs techniciens en véhicules électriques, en plus d’assister à des ateliers animés par des ingénieurs et des techniciens, ont pu se familiariser avec les équipements de pointe de l’usine Nova Bus, visiter les installations de la Société de transport de Montréal (STM) et participer à l’installation de composantes sur des véhicules de la compagnie Téo Taxi.

Finissants du programme de Technologie des véhicules électriques

De gauche à droite, au premier plan : Pierre-Yves Dagenais, Sébastien Richard-Jarret, Christian Gendron. Au second plan: Samuel Aubé, Yvan Bélisle, Alain Guillemette, David Mongrain, David Brideau. À l’arrière-plan : Daniel Desaulniers, Régent Charest, Erik Laperle, Marc Fortin, Philippe Geissbuhler

Une cohabitation gagnante
Autobus Lion
, chef de file nord-américain dans la conception d’autobus scolaires électriques, a collaboré avec le Collège en rendant disponible un espace adapté à un volet de la formation. Cette cohabitation a permis aux étudiants de côtoyer les employés de l’entreprise et de vivre la réalité d’un milieu de travail.

C’est précisément dans ces locaux que les étudiants ont pu réaliser leur projet intégrateur qui consistait à concevoir et fabriquer un système de motorisation électrique destiné à un kart de course. Un stage de 90 heures, prévu à la toute fin du programme, a permis aux étudiants de mettre en pratique leurs connaissances et de les préparer au marché du travail. L’IVI, Nova Bus, Autobus Lion, la STM, la Canadian Electric Boat Company et Ecotuned ont ainsi accueilli les étudiants de la première cohorte.

Avec ce programme, le Cégep de Saint-Jérôme contribue au développement du secteur et offre désormais au Québec un savoir-faire, une expertise et une main-d’œuvre
spécialisée dans l’entretien de véhicules électriques.

Félicitations aux nouveaux diplômés !

Une seconde cohorte est prévue à l’automne 2017, suivez ce lien cstj.qc.ca/fcsei/tve  pour obtenir plus d’information.


Un certificat d’excellence remis à un étudiant pour son remarquable parcours scolaire!

Certificat d'excellence pour parcours scolaire 2016

De gauche à droite : Mélanie Robertson, conseillère pédagogique à  la FCSEI, Pierre Bégin, récipiendaire-diplômé en Courtage immobilier résidentiel, Josée Courville, directrice de la CIL et Patrick Verstraelen, directeur de la FCSEI.

Le 27 octobre dernier, des représentants de la Formation continue, Services aux entreprises et International (FCSEI) du Cégep de Saint-Jérôme et de la Chambre immobilière des Laurentides (CIL) ont eu le plaisir de souligner le parcours scolaire remarquable d’un étudiant diplômé au programme de Courtage immobilier résidentiel. Afin de souligner la persévérance, la détermination, l’engagement et le professionnalisme démontrés tout au long de son programme d’études, un certificat d’excellence a été décerné à monsieur Pierre Bégin.

Cet événement s’est tenu lors du colloque annuel de la Chambre immobilière des Laurentides (CIL) en présence de madame Josée Courville, directrice de la CIL, de monsieur Patrick Verstraelen, directeur de la FCSEI et de Mélanie Robertson, conseillère pédagogique à la FCSEI.

Félicitations au récipiendaire et bon succès à ce nouveau courtier immobilier!


Salon de l’emploi pour étudiants en Assurance de dommages

Étudiants finissants en Assurance de dommagesLe 25 octobre dernier avait lieu au Cégep de Saint-Jérôme, le Salon de l’emploi des étudiants-finissants de l’attestation d’études collégiales en Assurance de dommages. Sous la formule d’un « 5 à 7 », employeurs, enseignants et étudiants étaient conviés à l’agora du Cégep pour une activité de réseautage.

Organisé par les étudiants dans le cadre du cours Prise en charge de sa carrière, cet événement avait comme objectif premier de mettre en contact étudiants et employeurs du domaine de l’assurance. Les 19 employeurs présents avaient plus d’un poste à combler !  Les 21 finissants ont donc pu échanger avec des experts du milieu et offrir leur service dans l’espoir d’entamer une nouvelle carrière et enfin mettre en pratique leurs connaissances acquises durant leur formation de 12 mois.

Le succès de la 10e édition de ce salon repose sur l’organisation de cette soirée empreinte de professionnalisme dont tout le mérite revient aux étudiants. Il faut également souligner l’apport financier de la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme qui a bien voulu accorder une commandite aux étudiants.

Félicitations à nos finissants pour la réussite de cet événement et de leur persévérance dans le cadre de leurs études. Merci aux employeurs, enseignants et visiteurs pour leur participation.

L’équipe de la Formation continue, Services aux entreprises et International


Isabelle Brabant participe au projet DÉCLIC

L’EXPERTE SAGE-FEMME DU QUÉBEC, ISABELLE BRABANT, PARTICIPE À UNE MISSION DU PROJET DÉCLIC ORGANISÉE PAR LE CÉGEP DE SAINT-JÉRÔME AU BÉNIN

Isabelle Brabant

Oumou Konaré, Anne Gagnon, Tiguida Sissoko et Isabelle Brabant

Dans la poursuite du projet de coopération internationale DÉCLIC, madame Anne Gagnon, chargée de projet de la FCSEI* du Cégep de Saint-Jérôme, accompagnée de madame Isabelle Brabant, consultante sage-femme et de l’équipe malienne de soins obstétricaux de l’INFSS*, ce sont rendus au Bénin, en Afrique de l’Ouest, en septembre dernier. Les objectifs de cette mission étaient cette fois, d’accompagner l’équipe pédagogique de soins obstétricaux de l’INFSS pour l’implantation de la 2e année du programme de formation.

Isabelle Brabant, sage-femme d’expérience

L’équipe du projet DÉCLIC a eu le privilège d’avoir à ses côtés madame Isabelle Brabant, sommité dans le domaine des sages-femmes. Pionnière de l’accouchement naturel au Québec, madame Brabant possède plus de 30 ans d’expérience en tant que sage-femme.  Elle donne de nombreux ateliers et conférences au Québec, en France et ailleurs dans le monde. Auteure du livre Une naissance heureuse, elle possède une grande expertise de formatrice et conférencière dans le domaine des soins obstétricaux et particulièrement en périnatalité. Dans le cadre du projet DÉCLIC, elle a agi à titre d’experte sage-femme pour appuyer l’équipe des sages-femmes maliennes dans l’implantation du programme.  Le travail d’implantation d’un programme de formation d’une durée de 3 ans se traduit par l’accompagnement au développement des plans de cours, des fiches techniques de soins obstétricaux ainsi que la planification et développement des stages pour les étudiantes. Sa présence a été fort appréciée par le docteur Youssouf Traoré, gynécologue-obstétricien enseignant, les sages-femmes enseignantes et les responsables de supervision des stages. Tous ces experts en soins obstétricaux, réunis durant deux semaines, ont eu des discussions stimulantes et animées sur les meilleures pratiques à adopter dans leur spécialité.

Des témoignages ont été recueillis auprès des sages-femmes maliennes lors de cette mission. En voici quelques-uns :

« Ce qui me rend fière de mon travail s’est de venir en aide aux femmes, de donner la vie, de sauver des vies. C’est de voir de beaux bébés dans les bras des femmes qui viennent d’accoucher. Essayer de mettre fin aux souffrances des femmes qui accouchent avec des pathologies obstétricales. » Astou, sage-femme depuis 16 ans

« Quand un enfant vient dans mes mains en bon état, je vois la maman heureuse. Je me dis que ma formation de sage-femme a porté ses fruits. » Magassi, sage-femme depuis 33 ans

« J’ai apprécié la participation du Dr Youssouf, gynécologue-obstétricien et enseignant, qui a vraiment été une personne ressource très utile ainsi qu’Isabelle qui nous ont aidés à atteindre les objectifs de la mission. » Oumou, responsable du dossier sage-femme de l’INFSS et sage-femme depuis 26 ans

« Quand je vais revenir (au Mali), je vais faire une rencontre avec mes collègues pour les informer que les techniques de réanimation ont changé. »  Astou, sage-femme depuis 16 ans

Bien que cette mission aurait dû avoir lieu dans la capitale malienne, Bamako, où est basée l’INFSS, l’équipe a dû trouver une alternative vu l’insécurité causée par l’instabilité politique qui perdure au Mali. Les rencontres ont donc eu lieu à l’Institut national médico-sanitaire (INMES) de l’Université d’Abomey dans la ville de Cotonou au Bénin.

La prochaine étape de ce projet devrait avoir lieu au début du mois de janvier. Une mission pédagogique d’appui à l’implantation du programme en soins obstétricaux aura pour objectif de faire la formation des superviseurs de stage.

Si vous voulez obtenir plus d’information en lien avec le projet DÉCLIC, vous pouvez communiquer avec madame Anne Gagnon, chargée de projet à l’international au 450 436-1531, poste 3020 ou par courriel : agagnon@cstj.qc.ca

Isabelle Brabant, sage-femme

Isabelle Brabant entourée des sages-femmes maliennes

Isabelle Brabant

Dr Youssouf Traoré, Oumou Konaré et Isabelle Brabant

Mission du projet DÉCLIC au Bénin

Isabelle Brabant et Anne Gagnon entourées de l’équipe de l’INFSS

_____________________

Vous aimeriez en connaître un peu plus sur le parcours de madame Brabant ? Nous vous invitions à lire quelques articles écrits à son sujet :

http://pilule.telequebec.tv/occurrence.aspx?id=145

http://marieaccouchela.blog.lemonde.fr/2014/04/24/isabelle-brabant-je-madresse-a-des-femmes-intelligentes-adultes-capables-de-faire-des-choix-pour-elles-memes-et-leur-bebe/

http://www.editionsfides.com/fr/product/editions-fides/essais/sante-et-bien-etre/une-naissance-heureuse_586.aspx

* FCSEI : Formation continue, Services aux entreprises et International du Cégep de Saint-Jérôme

* INFSS : Institut national de formation en soins de santé du Mali

_____________________

Connu sous l’appellation DÉCLIC, le Projet d’appui à la Formation des professionnels de la santé au Mali, est le fruit d’un partenariat entre le Cégep de Saint-Jérôme, le Centre de coopération internationale en santé et développement (CCISD) et l’Université de Sherbrooke. Mis en œuvre depuis juin 2010, ce projet a pour objectif de contribuer à rendre disponibles, en quantité et en qualité, les ressources humaines de première ligne en santé au Mali. Le projet DÉCLIC est réalisé grâce à l’appui financier du gouvernement du Canada accordé par l’entremise d’Affaires mondiales Canada (AMC). 


L’activité de réseautage Mixologie d’affaires : un succès!

Mixologie La Formation continue, Services aux entreprises et International (FCSEI) du Cégep de Saint-Jérôme est très heureuse d’avoir participé à l’activité de réseautage « Mixologie d’affaires » dont le but était de réunir des étudiants en gestion/administration de niveau collégial et universitaire de Saint-Jérôme à des gens d’affaires de la région. L’événement tenu au restaurant Neurones et Papilles le 27 septembre dernier sous la formule « 4 à 7 », était organisé par le Carrefour Jeunesse Emploi de Rivière-du-Nord, qui en était à leur 3e édition.

Cette activité visait à faire découvrir les avantages des services de mentorat aux étudiants-adultes actuellement inscrits au programme Gestion de commerces de la Formation continue, aux étudiants de la Technique en administration (TAD) du Cégep de Saint-Jérôme, ainsi qu’aux étudiants de l’UQO|Campus de Saint-Jérôme. Les étudiants ont eu l’opportunité d’échanger avec onze (11) entrepreneurs provenant de divers secteurs d’activités des Laurentides. Ces derniers n’ont pas hésité à partager expériences et astuces en lien avec, entre autres choses, les habiletés et le savoir-être nécessaires pour remplir efficacement les rôles de gestionnaires et d’entrepreneurs.  Ces échanges fort motivants et ces discussions animées peuvent être déterminants dans le parcours scolaire et professionnel des étudiants. Tout ce partage et cette générosité ont été fort appréciés de part et d’autre.

De plus, cette activité a permis aux étudiants de la Technique de Gestion d’un établissement de restauration de mettre en pratique les notions acquises dans leur cours Arts de la table et mixologie en offrant des cocktails concoctés et servis par ces derniers.

Le succès de cet événement repose sur l’implication de ces précieux collaborateurs :

  • Le Club étudiants jeunes entrepreneurs (jeTAD) du Cégep de Saint-Jérôme
  • Le Club de futurs entrepreneurs universitaires (Club de FEU) de l’UQO|Campus de Saint-Jérôme
  • Les étudiants de l’AEC en Gestion de commerces de la FCESI du Cégep de Saint-Jérôme
  • Les cellules de mentorat de la Rivière-du-Nord, de Mirabel économique
  • La Société d’aide au développement des collectivités (SADC) des Laurentides
  • Le département et les étudiants de la Technique de Gestion d’un établissement de restauration du Cégep de Saint-Jérôme

Nous tenons à remercier le Carrefour Jeunesse Emploi Rivière-du-Nord de permettre le déploiement de cette activité appréciée et très pertinente dans le cheminement des étudiants qui assureront la relève de demain!

L’équipe de la FCSEI

Nous vous invitons à cliquer ICI  pour regarder les photos prisent lors de cet événement.


L’infocontinue – Septembre 2016

Infolettre - Juin 2016L’ infolettre de septembre 2016 est maintenant disponible. Cliquez sur l’image pour y accéder.

Vous aimeriez recevoir notre infolettre par courriel ? Abonnez-vous à notre liste de diffusion en cliquant ICI