Survivre à l’hiver ou comment garder l’équilibre au Québec à -20 degrés!

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

Survivre à l’hiver ou comment garder l’équilibre au Québec à -20 degrés!
par Marie-France Ouellette, technicienne en information à la FCSEI

On le sait, c’est connu, on nous le rappelle chaque année, le manque de lumière naturelle nous affecte grandement nous les Nordiques, et ce, de novembre à mars… Ça atteint même les amateurs de sports d’hiver et de température fraîche, avouez-le ; )  L’hiver finit par être dur sur notre système et sur notre vie – tout est un peu plus compliqué. À moins de prendre la décision de nous expatrier vers des paradis tropicaux, nous n’avons pas le choix de vivre avec, alors aussi bien mettre les chances de notre côté pour ne pas piquer du nez!

En plus du manque de luminosité, plusieurs d’entre nous prenons quelques kilos lors de notre hibernation… La tendance veut que nous compensions avec de la comfort food, genre poutine italienne extra fromage pour certains, fondue au fromage accompagnée de pain et de vin pour d’autres, sans parler du pouding chômeur chaud avec de la crème glacée, etc., etc… L’aspect positif de se remplir la panse avec ce type d’aliments n’est que passager, car les principaux effets sont plutôt de nous faire prendre du poids, de nous rendre encore plus léthargiques, mal dans notre peau, sans parler de nourrir les méchants radicaux libres! Et voilà que nous avons peur de nous mettre en culotte courte l’été venu, nous qui en rêvions!

Tout doux avec vous!
Afin de s’offrir la possibilité de passer un hiver agréable, autant que faire se peut, il faut prendre soin de soi, c’est la base (ça, ça vaut d’ailleurs pour toutes les saisons!). Plusieurs s’entendent (scientifiques et autres) pour nous suggérer de développer une étroite relation de dépendance à la dopamine et à l’endorphine, deux hormones liées à notre bien-être. Non non non! Ne cessez pas la lecture de ce texte maintenant, un brin de discipline et hop, que du bonheur!  En fait, tout ce dont nous avons à faire est plutôt simple : dormir suffisamment, faire du sport, aller dehors, bien se nourrir, écouter de la musique, caresser un animal… Votre corps sera si heureux de ces saines et douces activités qu’il vous récompensera en sécrétant ces deux substances chimiques qui vous procureront calme, euphorie, bien-être, motivation, productivité et concentration. N’est-ce pas extraordinaire?

Allez hop! Chaussez vos bottes, enfilez vos crampons, votre gilet le plus chaud, empruntez le chien du voisin. Amenez-le gambader d’un bon pas au moins 30 minutes – en moins de 2, vous n’aurez plus froid. À votre retour, habillez-vous en mou, dégustez votre thé préféré, écoutez votre playlist favorite, tout en vous cuisinant une soupe réconfortante garnie d’aliments nutritifs comme du quinoa, de la courge spaghetti et parfumez aux aromates curatifs tels que le thym, l’ail, le gingembre… Profitez de chacun de ces moments, du sentiment de bien-être qui vous habite lorsque vous le faites… Répétez ce genre d’activité autant de fois qu’il vous est possible de le faire et soyez heureux!

Ne désespérez surtout pas! La lumière du jour est de plus en plus présente, le soleil prend de la force. Le pire est pas mal derrière nous…

Bonne fin d’hiver à tous!

P.S. Si vous avez envie de poursuivre votre lecture, voici des liens vers les sites Internet qui m’ont inspirée…