L’Infocontinue – Décembre 2019

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

L’ infolettre de décembre 2019 est maintenant disponible. Cliquez ICI pour y accéder.

Vous aimeriez recevoir notre infolettre par courriel ? Abonnez-vous à notre liste de diffusion en cliquant ICI


Parce que nous serons tous proches aidants…

Parce que nous serons tous proches aidants d’aînés…
par Erik Laperle, conseiller aux entreprises

Parce que nous serons tous proches aidants… Cette phrase, qui nous interpelle tous individuellement, était le thème officiel de la semaine nationale des proches aidants qui s’est tenue du 3 au 9 novembre dernier, à Québec. De plus en plus de gens doivent apporter de l’aide à un proche qui se trouve dans une situation de vulnérabilité. Que ce soit auprès d’un parent aîné, d’un enfant en difficulté ou d’une personne présentant des problèmes de santé mentale, plus de deux millions de Québécois posent des gestes de proches aidants. De ce nombre, plus de 630 000 personnes consacrent 5 h et plus par semaine au soutien d’un proche. Cela représente l’équivalent d’une journée de travail qui s’ajoute aux heures de travail régulières et aux responsabilités familiales hebdomadaires.  Tout un défi de gestion de notre temps … et de nos énergies!

Qu’est-ce que la proche aidance?
Plusieurs d’entre nous soutiennent un parent aîné régulièrement, mais de façon ponctuelle : accompagner pour des rendez-vous médicaux, aider pour faire l’épicerie, gérer les finances, faire de l’entretien ménager, préparer des repas, etc. Ces gestes se font tout naturellement et plus du tiers des proches aidants assumeraient ce rôle sans en être conscient. Après tout, il s’agit d’aider un proche : quoi de plus naturel.

Lorsque les besoins de nos proches s’alourdissent, que l’aide que nous devons leur procurer devient presque quotidienne, c’est à ce moment que le rôle de proche aidant peut devenir difficile à gérer et que nous nous retrouvons déchirés entre ce que nous souhaiterions faire et ce que notre disponibilité et notre santé nous imposent comme limites. Les conséquences possibles ne doivent pas être sous-estimées : épuisement, difficultés financières, conflits familiaux, problèmes de santé, arrêt de travail, perte d’emploi…  Il est donc très important d’être bien informé et bien préparé à ce rôle de proche aidant puisqu’il affecte toutes les sphères de notre vie.

Les ressources disponibles
Depuis de nombreuses années, des organismes sans but lucratif offrent du support aux proches aidants par le biais de services de soutien, de conseils, de formations et d’activités diverses.  Les réalisations de ces équipes dévouées ont grandement alimenté la réflexion sur la nécessité de mieux reconnaître et encadrer les proches aidants. Voici quelques-uns de ces organismes :

  • L’Appui
    Cet organisme créé en 2009 contribue à améliorer la qualité de vie des proches aidants d’aînés et à faciliter leur quotidien. Chacun des 17 bureaux régionaux soutient les organismes locaux voués au bien-être des proches aidants, et ce, afin d’offrir à ces derniers des services adaptés dans leur milieu.
  • L’Antr’aidant
    Cet organisme contribue à l’amélioration des conditions de vie des proches aidants d’aînés en offrant un lieu d’accueil où ils peuvent obtenir de l’information, des références, du soutien et de l’accompagnement. Il participe activement à briser leur isolement par le biais d’activités de sensibilisation et de formation.
  • Le Regroupement des Aidants Naturels du Québec (RANQ)
    Ce regroupement a pour mission d’améliorer la qualité de vie des proches aidants par des actions de sensibilisation auprès de la population et des pouvoirs publics. Il initie, participe et diffuse des recherches favorisant une meilleure connaissance de la réalité des proches aidants pour ainsi mieux faire connaître leurs besoins et leurs droits.

D’autres organismes tels que La Maison Aloïs Alzheimer et la FADOQ offrent également des services intéressants.

L’implication du Cégep de Saint-Jérôme
L’équipe de la Formation continue, Services aux entreprises et International (FCSEI) du Cégep de Saint-Jérôme travaille en collaboration avec Julie Gravel, psychosociologue et directrice générale de l’Antr’aidant, et propose trois (3) perfectionnements :

Ces perfectionnements permettent aux proches aidants d’enrichir leurs connaissances sur leur rôle et sur les services de soutien disponibles, de briser leur isolement et de mieux comprendre les impacts de ce rôle sur leur vie personnelle. Ils sont disponibles, sur demande, pour tout groupe de 8 personnes et plus. Les organismes intéressés à offrir ces perfectionnements pourraient être admissibles à une aide financière de la part de Services Québec. Ils peuvent s’informer auprès de leur centre local d’emploi des Laurentides.

Colloque  « Il faut prendre soin de ceux qui prennent soin… »
Le 15 novembre dernier, le Cégep a participé au colloque organisé par l’APPUI – Laurentides tenu à Saint-Jérôme. Lors de cet événement, la proche aidance a été identifiée comme un enjeu de santé publique en raison de la hausse importante (23%) prévue du nombre d’aînés dans la population des Laurentides dans les 5 années à venir. La nécessité de poursuivre les actions de sensibilisation a également été soulignée. Ces efforts de sensibilisation doivent visés à :

  • Augmenter le réseau de soutien aux proches aidants
  • Améliorer la reconnaissance sociale du rôle de proche aidant par les gouvernements
  • Développer des formations en gérontologie pour le personnel du réseau de la santé et pour les proches aidants eux-mêmes.

Le thème de cette journée reflétait bien ces constats importants : il faut prendre soin de ceux qui prennent soin…

Pour toute information, n’hésitez pas à communiquer avec l’équipe du Service aux entreprises, par courriel fcsei@cstj.qc.ca ou par téléphone au 450 436-1580 ou 1 8977 450-3273, poste 1654.


Cinq trucs pour un Noël écologique et zéro déchet!

Cinq trucs pour un Noël écologique et zéro déchet!
par Carolane Verreault-Côté, conseillère pédagogique

Noël approche à grands pas et nous sommes de plus en plus nombreux à nous questionner sur l’impact écologique (et économique!) de notre surconsommation à cette période de l’année. Il est absolument possible, lorsqu’on est bien préparé, de surmonter le défi en réduisant notre impact écologique tout en faisant plaisir à nos proches. Voici quelques trucs :

Crédit photo : Alice Achterhof- Unsplash

Tentez de réduire au maximum l’achat de matériaux neufs (et résistez aux rabais alléchants des magasins!), que ce soit pour l’emballage des cadeaux ou même pour la fabrication de cadeaux faits à la main. Vous avez déjà probablement presque tout ce qu’il faut à la maison pour faire de jolis biscuits, pour préparer du sucre à la crème, pour faire un tricot unique ou pour peindre une toile dans laquelle vous mettrez tout votre amour.

Inspiration : https://www.epicerieloco.ca/2017/12/22/emballage-cadeaux-beau-bon-pas-chers-zero-dechet/

 

Utilisez des matériaux recyclés! Votre bac à recyclage contient déjà des boîtes qui vous permettront d’emballer vos cadeaux : boîtes de céréales ou de pâtes alimentaires, papier journal ou vieux magazines qui peuvent devenir du papier d’emballage; un rouleau de papier de toilette que vous pouvez peindre et décorer et dans lequel vous pouvez glisser un petit cadeau, etc.

Inspiration et source des images : https://www.epicerieloco.ca/2017/12/22/emballage-cadeaux-beau-bon-pas-chers-zero-dechet/

 

Fabriquez vos propres guirlandes et décorations de Noël. Utilisez de minces tranches d’orange cuites au four, du popcorn, des branches de sapin et des cocottes que vous enfilerez sur une corde ou que vous disposerez dans le sapin. Faites participer vos enfants (ou les enfants de votre voisin!) et créez un peu de magie des fêtes!

Inspiration et source de l’image : https://lestrappeus.es/dla-bouffe-dans-lsapin/

 

Emballez un cadeau dans un autre cadeau : si vous offrez un vêtement à quelqu’un, utilisez-le pour emballer un second cadeau! Cette technique d’emballage est très populaire au Japon et se nomme le furoshiki. Vous impressionnerez certainement vos proches en la leur présentant!

Lien pour la technique et source de l’image : https://www.lesconfettis.com/furoshiki/

 

Crédit photo : Équiterre

Faites votre propre sapin de Noël à partir de matériaux recyclés. C’est design et écologique! Vous pouvez utiliser une palette de bois que vous découperez et modifierez afin de lui donner la forme désirée. Vous pouvez aussi utiliser un cadre ancien, dans lequel vous disposerez des morceaux divers et originaux en forme de sapin. Vous pouvez également simplement dessiner un grand sapin sur un tableau noir.

La page internet d’Équiterre vous sera très utile pour avoir plein d’idées originales : https://equiterre.org/geste/un-sapin-de-noel-ecolo-ca-se-fabrique

 

Pour terminer, voici un rappel de Recyc-Québec sur ce qui va dans le bac à recyclage et ce qui va dans la poubelle dans le temps des fêtes : https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/citoyens/mieux-consommer/aide-memoire/fetes-recuperation

Sans oublier le compost … : https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/citoyens/matieres-organiques/compostage-domestique­

 

Bonne récup ; )))


Présentation de madame Fabienne Coursol, une nouvelle recrue pour Mont-Tremblant et Mont-Laurier!

Présentation de madame Fabienne Coursol, une nouvelle recrue
pour Mont-Tremblant et Mont-Laurier!

Fabienne Coursol, conseillère aux entreprises

Madame Fabienne Coursol s’est jointe, en avril dernier, à l’équipe du Cégep de Saint-Jérôme (CSTJ). Embauchée à titre de conseillère pédagogique, elle partage son temps entre le secteur régulier, la Formation continue et le Service aux entreprises au sein des Centres collégiaux de Mont-Laurier et de Mont-Tremblant.

Plus spécifiquement pour le Service aux entreprises, son rôle est de conseiller, informer et de rendre accessibles aux entreprises situées au nord de la région des Laurentides, des formations développées sur mesure. Fabienne s’assure que ces perfectionnements favorisent la formation de nouveaux employés ou, encore, permettent aux employés déjà en emploi de se perfectionner afin d’augmenter leurs compétences.

Pour ce faire, Fabienne parcourt le territoire et se rend à la rencontre des entrepreneurs de Mont-Laurier et de Mont-Tremblant afin de mieux les connaître et leur offrir des formations à leur image. De plus, afin d’accroitre les possibilités de rencontres, elle s’est jointe à l’équipe de la Maison de l’Entrepreneur de Mont-Laurier, un organisme créé en 2019, dont le mandat est de fournir du support aux entreprises de la région. Ce concept, mis de l’avant par les organisations de développement économique du territoire de la MRC d’Antoine-Labelle, vise à optimiser les ressources et services mis à la disposition des entrepreneurs des 17 municipalités du territoire.

Sur place tous les mardis, Fabienne accueille avec plaisir les entrepreneurs qui s’y présentent et répond, entre autres, à leurs besoins de formation. Dans le contexte actuel de pénurie de main-d’œuvre, le CSTJ a à cœur de soutenir les entreprises dans leurs stratégies de recrutement et de rétention et Fabienne, par sa nouvelle présence sur le territoire, y contribue de façon concrète et dynamique.

Portait de Fabienne
Titulaire d’un baccalauréat en enseignement professionnel de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Fabienne a acquis non seulement les compétences pédagogiques nécessaires à l’enseignement, mais a, également, développé les aptitudes nécessaires au rôle de pédagogue dans la formation de la main-d’œuvre. Membre de l’Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec depuis 2002, elle a exercé la profession d’enseignante en formation professionnelle dans le secteur de la santé pendant près de 11 ans. Au cours de ces années, elle a, entre autres, collaboré à la rédaction du cadre d’évaluation des apprentissages et des épreuves ministérielles d’un programme d’études professionnelles pour le Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Elle complète actuellement un M.B.A. en gestion des entreprises à l’Université Laval.

La Formation continue, Services aux entreprises et Internationale (FCSEI) est fière d’accueillir dans son équipe une conseillère qualifiée, professionnelle et qui partage les valeurs du CSTJ.

Bienvenue à toi Fabienne!